Walter Hallstein,1er Président de la Commission Européenne

Walter Hallstein,1er Président de la Commission Européenne

Le Discours de Rostock de Walter Hallstein (1939)

Le discours prononcé par Walter Hallstein [1], futur président de la Commission Européenne (1958-1967), le 23 janvier 1939 à Rostock, prouve sans aucun doute que le travail pratique et théorique d’unification du droit pour une « Europe Nouvelle » était déjà bien avancé.

Ce discours ne traite quasiment que du droit des États et avance en autre les principes suivants :

  • Primauté de l’état Européen totalitaire (exécutif).
  • Pouvoir de proposition d’amendement des lois du pouvoir judiciaire (pas de jurisprudence).
  • Formation d’une « entité économique sous contrôle allemand ».
  • La loi comme le moyen éducatif et disciplinaire pour former un « Peuple [ …] essentiellement formé par des convictions et des valeurs communes ».
  • Une réflexion sur l’impossibilité d’imposer immédiatement les lois du Reich aux pays dominés.
  • Le processus juridique de la directive pour introduire dans les autres pays d’Europe les lois [nationales-socialistes].
  • Structuration administrative dans les pays conquis en entités de villes et de comtés. Les comtés constituent un mélange de circonscriptions administratives de l’État des corps auto-administrés dirigés par un directeur administratif.
  • Les entités régionales, qui seront également un mélange de circonscriptions    administratives de l’État des corps auto-administrés. Ils seront dirigés par des   gouverneurs.

Walter Hallstein dit très clairement au début du dernier chapitre de son discours que :

« la structure de l’organisation administrative de l’Autriche et du territoire des Sudètes, qui est actuellement en train d’être formée, servira de modèle pour la future administration du Reich européen tout entier ».

 

Le plan pour la Nouvelle Europe Nazi est déjà dans la tête de ce juriste et de ses collèges en 1939.

Le fait que la conférence d’Hallstein n’était pas simplement un rassemblement de l’université, mais un événement officiel de l’Etat nazi, est souligné par la présence du ministre d’Etat nazi, le Dr. Scharf – représentant d’Hitler au gouvernement d’Etat de Mecklenburg, dont Rostock était la capitale – ainsi que de l’élite entière de l’Etat nazi de cette région.

Le 24 janvier 1939, le journal « Niederdetsher Beobachter » relate la conférence de Walter Hallstein en ces termes :

497x463x04-03-2019-18-25-52.png.pagespeed.ic.FVNKSvvSqF

La Grande Allemagne en tant qu’entité légale
Soirée de conférences de l’Université de Rostock

Le conférencier de la soirée était Dr. Hallstein, professeur de droit, qui a acquis une expérience considérable dans les politiques juridiques européennes avec ses recherches comparatives. Il a discuté de la structure de l’organisation administrative de l’Autriche et du territoire des Sudètes.

 

Dans son courrier officiel au doyen de l’université (ci dessous), Hallstein se décrit comme un expert du Droit Européen et particulièrement familier avec les objectifs du 3ème Reich.

744x571x04-03-2019-18-46-55.png.pagespeed.ic.XmYKFj-YZO

 

Das Personenlexikon zum Dritten Reich

Dans son livre Das Personenlexikon zum Dritten Reich, Ernst Klee, historien de la période nazie, a répertorié près de 4300 noms de l’élite sociale au sein du régime nazi. La fiche biographique de Walter Hallstein se présente ainsi:

809x299xD0lROI-XgAI9Ck-.png.pagespeed.ic.Nd7J251eMA

Europe: «J’accuse», par Philippe de Villiers

sans-titre

Dans son livre « Europe: J’accuse » [10], Philippe de Villiers démontre que Walter Hallstein, à droite sur la photo, a fait partie de la petite délégation des quinze juristes de haut niveau conduite par le ministre du Reich, et qu’il avait une admiration religieuse pour Hitler….

360x259xD0lQqpRXgAQAZT1.png.pagespeed.ic.BqihqxNiK5

Extraits du Livre de Philippe De Villiers :

« En écoutant religieusement exalter «le génie législatif inaccessible de Mussolini et de Hitler», Hallstein ne se doute pas que l’Histoire le ramènera ici même, au Capitole, dans presque 20 ans, pour signer, au nom de l’Allemagne, le traité européen devant amorcer sa rédemption. »

« Afin de l’aider dans sa mission pour la nazification du droit allemand, Hans Frank créa l’Académie de droit allemand. Walter Hallstein y a œuvré comme expert auprès de quelques-uns des quarante-cinq groupes de travail »

« Si ce «pionnier» de l’intégration supranationale européenne, inconnu du grand public, est l’un des rares dont on n’a pas donné le nom à l’un des bâtiments du quartier européen, c’est peut-être tout simplement parce qu’il est le père encombrant.» »

Walter Hallstein : « La création du grand Reich allemand n’est pas seulement un fait politique, un acte du Führer de portée universelle,c’est aussi un événement historique et juridique d’une importance extraordinaire »Walter Hallstein : « La création du grand Reich allemand n’est pas seulement un fait politique, un acte du Führer de portée universelle,c’est aussi un événement historique et juridique d’une importance extraordinaire »

Plus d’extraits sur le site de l’UPR :

https://www.upr.fr/actualite/france/le-livre-de-philippe-de-villiers-paru-ce-6-mars-2019-apporte-de-nouvelles-revelations-accablantes-sur-walter-hallstein-concepteur-de-la-nouvelle-europe-et-enseignant-le-nazisme-aux-troupes-de-la/

Dissimulation

Avec son lourd passé, on peut alors se poser la question de comment Walter Hallstein a pu échaper au procés de Nurembers comme d’autres juristes Nazi.

La réponse est qu’il a nié avoir des affiliations aux organisations nazis.  En celà, il a commis un parjure resté impuni.

538x620x04-03-2019-19-11-24.png.pagespeed.ic.AndlPv5Xoj

683x556x04-03-2019-19-55-54.png.pagespeed.ic.VjeYILbxFz

Deuxièmement, il a dû s’assurer que ses nombreuses publications et présentations en tant que croisé de la conquête européenne, étaient détruites.

L’illustration ci dessous reprend une impression provenant de la Bibliothèque nationale allemande après avoir utilisé, pour une recherche, les mots-clés ‘Walter Hallstein’. Cette bibliothèque – qui est la bibliothèque en ligne la plus complète de toute l’Allemagne – énumère les publications suivantes rédigées par celui-ci:

• Avant 1933 (l’année où la coalition des Nazis et du Cartel s’est emparée du pouvoir en Allemagne), on ne trouve qu’une seule publication.

• Après 1945 et la défaite de la coalition des Nazis et du Cartel, on peut trouver plus de 100 livres et publications rédigés par Hallstein.

• De façon étonnante, entre 1933 et 1945, durant le régime de terreur de la coalition des Nazis et du Cartel, on ne peut trouver qu’une seule publication rédigée par Hallstein. Cette liste ridiculement courte d’une publication en 12 (!) ans mérite une explication en particulier si l’on tient compte du fait que, durant cette période, Hallstein était le doyen de la faculté de droit de deux grandes universités allemandes.

Il n’y a qu’une explication à ce fait: Hallstein s’est assuré qu’aucun de ses discours et publications n’avaient survécu.

645x653x04-03-2019-19-22-46.png.pagespeed.ic.egapd650nZ

 

L’expert en brevets, Carl Friedrich Ophüls

Hallstein ne fut pas seul dans sa fonction d’architecte en chef de « l’UE de Bruxelles ». Il s’entoura de technocrates juridiques comme Carl Friedrich Ophüls qui avaient déjà été des acteurs utiles avant 1945.

Le 17 décembre 1941, le siège du parti nazi à Francfort, dans une lettre officielle adressée au recteur de l’université de Francfort, atteste que C.F. Ophüls est un nazi “politiquement fiable” [“politisch versläßlicher”].

661x560x04-03-2019-19-42-45.png.pagespeed.ic.j7MIwWzL3h

Le questionnaire de dénazification des Alliés datant de 1946 révèle qu’Ophüls était membre du parti nazi, le NSDAP, et portait le numéro de membre 2 399061.

809x613x04-03-2019-19-34-42.png.pagespeed.ic.GP-6i7on8p

Du fait de son passé nazi, le bureau de la sécurité des Alliés, en 1947, classifia Ophüls comme suit:

“Cet individu n’est pas employable pour n’importe quelle position au dessus du travail ordinaire »

600x552x04-03-2019-19-38-01.png.pagespeed.ic.44JDl8BNb8

Cependant, le jugement qu’avait Hallstein concernant Ophüls était en contradiction directe avec le bureau des Alliés. Avec Gerhard Schiedermair – un membre du tristement célèbre clan d’avocats Nazis des Schiedermair – Hallstein promut Ophüls en un an (1949) au rang de ‘docteur’ et de ‘professeur’ de droit à l’Université de Francfort. Un an plus tard, en 1950, Hallstein nomma Ophüls au poste « d’ambassadeur à Bruxelles », et en fit son bras droit personnel.

En 1958, Carl Friedrich Ophüls  signe les ‘Statuts de la Cour européenne de Justice’, en tant que son architecte principal.

619x511x04-03-2019-19-45-45.png.pagespeed.ic.AqcmeJNRud

Références

[1] Discours en français de Walter Hallstein, 1939.

http://lucien-pons.over-blog.com/2016/05/discours-de-conquete-de-walter-hallstein-23-janvier-1939-rostock-mecklembourg-pomeranie-anterieure.html

Archives numériques du texte original.

http://www.profit-over-life.org/books/books.php?book=54&pageID=1&expand=no&addPage=0

[6] Walter HALLSTEIN, un NAZI, 1er Président de la Commission Européenne, conférence de François Asselineau

https://www.youtube.com/watch?v=nwS0E1N1OCg

[7] Qui sont les pères fondateurs européens ?

https://www.youtube.com/watch?v=kR8DRBZ-wrw&feature=youtu.be

[9] Recherche dans les archives Allemandes des ouvrages de Walter Hallstein

https://apps.bundesarchiv.de/F/SR3HXERSV7R289MX279E1FTEEKUBTN68F1LAAKRKHYK1MDR64C-09733?func=find-b&request=walter+hallstein&find_code=WAU&adjacent=N&local_base=BAB_PAC&filter_code_1=WLN&filter_request_1=&filter_code_2=WYR&filter_request_2=&filter_code_3=WYR&filter_request_3=&filter_code_4=WFM&filter_request_4=&x=21&y=7

[10] Europe: «J’accuse», par Philippe de Villiers

https://www.amazon.fr/Jai-tir%C3%A9-mensonge-tout-venu/dp/221371228X/ref=sr_1_2?ie=UTF8&qid=1551900052&sr=8-2&keywords=de+villiers

http://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2019/03/01/31005-20190301ARTFIG00002-europe-j-accuse-par-philippe-de-villiers.php?redirect_premium

 

https://www.upr.fr/actualite/france/le-livre-de-philippe-de-villiers-paru-ce-6-mars-2019-apporte-de-nouvelles-revelations-accablantes-sur-walter-hallstein-concepteur-de-la-nouvelle-europe-et-enseignant-le-nazisme-aux-troupes-de-la/

 

[11] Das Personenlexikon zum Dritten Reich

https://de.wikipedia.org/wiki/Das_Personenlexikon_zum_Dritten_Reich

[12]  The Nazi Roots of the ‘Brussels EU’

http://www.relay-of-life.org/en/2016/10/the-nazi-roots-of-the-brussels-eu/

Cyril B.

Alexis Comte

 

 

 

Lien de l'article : https://revolteweb.wordpress.com/2019/03/06/walter-hallstein1er-president-de-la-commission-europeenne/