Auteur : | Editeur : Walt | Mercredi, 13 Nov. 2019       //          ZEJOURNAL

Message d’un étudiant iranien à l’Université Allameh Tabatabai, Ali, aux lecteurs de Jeune Nation et aux Gilets jaunes français :

Nous, étudiants iraniens, avons été surpris de la façon dont le gouvernement français a traité vos manifestations pacifiques.

 

 

 

Comme vous, nous avons beaucoup souffert du système capitaliste et de la mauvaise façon de privatiser, et nous comprenons parfaitement votre douleur.

Ces événements sont très intéressants et admirables pour nous. Et nous soutenons le mouvement des gilets jaunes. Une année de résistance et de continuité dans cette lutte est vraiment digne d’appréciation.

Le fait que vous puissiez continuer vos manifestations pacifiquement malgré la violence du gouvernement français montre que vous avez le contrôle de ce mouvement et votre foi en une grande cause.

Moi et trente étudiants de l’Université de Téhéran, samedi 9 novembre, à l’occasion du premier anniversaire des Gilets jaunes, devant l’ambassade de France à Téhéran, nous nous sommes réunis et nous soutenons les droits des Français !

Nous voulons transmettre ce message à nos amis français que les étudiants iraniens ressentent votre douleur et condamnent les violations des droits de l’homme perpétrées par le gouvernement français.

Les étudiants se rassemblent devant l’ambassade de France à Téhéran pour porter un gilet jaune et inaugurer un gâteau d’anniversaire de cette première année pour les Gilets jaunes, en espérant que le système capitaliste qui a causé de grands dommages à la nation iranienne et à la nation française dans les meilleurs délais sera aboli et remplacé par le respect des droits de l’homme.

 

 

Iran: la solidarité avec le peuple français

De PressTV Français
 - Publié le 10 nov. 2019

Ce samedi 9 novembre, dans l’après-midi, des étudiants se sont rassemblés devant l’ambassade de France à Téhéran pour dénoncer la violence policière française contre les Gilets jaunes. Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, le gouvernement français a en effet tout fait pour dresser la police et les médias contre les Français : accorder des primes aux policiers pour mieux réprimer les manifestants, pousser les médias à confondre casse et contestation, militariser le climat social, voilà quelques-unes des méthodes du président Macron et son équipe qui ont l’extraordinaire capacité de se poser en donneurs de leçon en matière de droits de l'homme pour le reste du monde. Avec Philippe Hugon, analyste politique et reporter de guerre, nous avons analysé la violence policière

- Source : Jeune Nation